La COP-VILLON, une simulation lycéenne de la COP21 aux Mureaux

par M. Le Dilhuidy

Le vendredi 4 décembre, une classe de Seconde à projet du Lycée François Villon des Mureaux a organisé sa COP21.

Les élèves, qui se préparent à l’événement depuis la rentrée, ont reproduit les principales étapes de la conférence du Bourget sur le climat. Les membres de chaque délégation ont pris place en assemblée générale. Après une brève allocution des organisateurs (trois élèves de 1ère ont joué les rôles de Laurent Fabius, Laurence Tubiana et Ban Ki Moon), les présidents des délégations ont prononcé leurs discours d’ouverture.

Six délégations étatiques sont représentées : la Chine, l’Inde, les États-Unis, le Mexique (et les autres pays en voie de développement), les Maldives (et le groupe des AOSIS, l’alliance des petits États insulaires) et l’Union européenne. Deux autres délégations regroupent quant à elles les ONG environnementales et les lobbyistes de l’industrie pétrolière.

Les délégués se sont ensuite rendus dans deux salles de négociation : un premier groupe de contact travaillant sur l’atténuation, un second sur l’adaptation. Les élèves se sont préparés en amont : ils ont constitué des alliances, affûté leurs arguments et travaillé à un brouillon d’accord, le draft, un texte comportant une trentaine d’amendements.
Dans chaque salle, un facilitateur organise la discussion. La prise de parole est organisée (à l’aide d’un chevalet), le vouvoiement et le respect sont de rigueur. Les élèves se prêtent facilement au jeu de la négociation : les amendements les plus simples sont validés, puis votés en séance plénière.

Si vous voulez connaître l’issue de ces débats, nourris et organisés, nous vous invitons à lire le document en PJ qui vous donnera une vue précise de cette simulation. Référée directement à un enjeu d’actualité fort, préparée sur plusieurs mois, elle met les élèves en action et peut donner à réfléchir sur des modes d’enseignement alternatifs.

La publication des photographies des élèves est autorisée par les responsable légaux de ces mineurs - M. Chevalme possède l’original de ces autorisations.