La finale du concours d’éloquence 2018

par Mme Brisset

Par Mme Fouraux :

Pour la sixième année consécutive, 10 candidats se sont affrontés lors de la finale du concours d’éloquence le 6 avril 2018.
​Élèves de Première ou de Terminale, ils ont rivalisé d’adresse rhétorique pour proposer un discours qui leur ressemble. Une contrainte : respecter leur sujet, tiré au sort. Au programme : "Non seulement la vie est horrible, mais en plus elle est trop courte.", "Faut-il tout balancer ?" ou "Soyez vous-même, les autres sont déjà pris"...
​Le jury, composé de maître Bertrand Périer, avocat au Conseil d’Etat et à la Cour de cassation, Jean-Luc Gesquiere, comédien et metteur en scène, Marie Caffin-Moi, doyen de la faculté de droit de Cergy, Anne-Marie Sanglat, réalisatrice et Maximilien Payet, étudiant en 3e année de droit et organisateur du concours d’éloquence de la fac de Cergy, a tour à tour été amusé, interloqué et ému. Les professeurs organisatrices, Mme Verdier, Mme Lanco et Mme Fouraux, avec l’aide inestimable de Mme Germain, C.P.E et de Gilles Le Dilhuidy, photographe, ont été très fières de voir des adolescents, parfois timides, s’emparer aussi courageusement de la parole.
​A l’issue d’une belle et longue soirée, chacun dans le public - camarades, parents, amis... - avait son propre palmarès mais le gagnant désigné par le jury, Clément Madoré, élève en Tle ST2S, a su mettre tout le monde d’accord avec son aisance, son phrasé rythmé et son propos aussi léger qu’engagé.
​Même si Mme Verdier, co-fondatrice du concours, ne sera plus à François Villon l’an prochain, tout le lycée attend avec impatience la prochaine soirée tant le concours d’éloquence est un moment fort dans la vie de l’établissement qui révèle une autre facette des lycéens.


Photos : Gilles LeDilhuidy